"Il feuilleta le livre avec dévotion 

et se dit qu’il y avait quelque chose d’humain dans cet objet : 

Il avait un pied, un dos, 

une odeur, une peau et, 

quand on en tournait les pages,

une voix"

Alexandre Najjar, écrivain